Get it on Google Play
La nouvelle Application 

Horloge

Powered by DaysPedia.com
Heure actuelle à Contres
040318
ven. 23 juin
05:57am 15:57 21:55pm
Radio en ligne Ce que vous avez écouté cette semaine
 Google Meet
Salon de discussion

Sa Parole pour Aujourd'hui - N’allez pas plus loin !

N’allez pas plus loin !

Avec musique Sans musique

“Tant que je refusai de confesser mon péché… je me sentais misérable.” Ps 32. 3 TP

Gardez-vous caché au fond de vous un péché secret qui vous ronge ? Refusez-vous d’affronter les démons de votre passé ? C’est ce que David fit un jour et il vécut l’enfer ! Après avoir commis l’adultère avec Bathshéba il se débrouilla pour faire mourir son mari afin de pouvoir épouser celle-ci. Mais ensuite tout s’écroula autour de lui et il s’écria : “Je me sens totalement misérable !” Pourquoi des croyants sincères se sentent-ils incapables de se libérer de leurs péchés ? Parce qu’ils ont adopté des croyances erronées qui les enfoncent toujours un peu plus dans leurs souffrances ! Voyez si l’une ou l’autre de ces justifications vous correspond : 1- Les conséquences désastreuses de ma vie ne sont que le résultat du hasard. Elles n’ont rien à voir avec les choix que j’ai assumés dans le passé. 2- Dieu est doué de trop d’amour et trop enclin à pardonner pour permettre à la situation d’empirer. Comment pourrait-Il me laisser souffrir à seule fin de me forcer à renoncer à mon péché ? 3- Le plaisir que j’éprouve à apprécier ce que d’autres pourraient appeler un péché est cent fois plus valable que le sentiment que j’éprouverais à y renoncer! De toute façon mon péché ne fait de mal à personne. 4- Je n’y peux rien, je suis ainsi fait! L’origine de ce petit problème se situe dans mon enfance. Pourquoi Dieu me disciplinerait-Il au lieu de m’accorder Sa grâce ? 5- Commettre un péché ne m’empêche pas de servir Dieu. Après tout, Dieu s’est bien servi d’escrocs notoires pour accomplir Ses desseins. 6- De toute façon, ce n’est pas vraiment un péché ! C’est un trait de ma personnalité qui ne cadre pas avec le reste. Vous rendez-vous compte de ce que vous êtes en train de dire ? “Pécher n’a pas d’importance. Dieu ne m’en voudra pas vraiment. J’aime trop mon péché pour l’abandonner. Je me suis convaincu de ne pas pouvoir m’arrêter. Même si je continue à pécher, je servirai quand même Dieu le mieux possible. Mon péché n’en est pas vraiment un, ce n’est qu’une petite erreur de parcours.” Mais regardez la vérité en face une fois pour toutes, rejetez les mensonges que vous avez élaborés et qui vous retiennent prisonnier de votre souffrance et vous empêchent de prendre le chemin de la repentance. Oui, ce dont vous avez besoin aujourd’hui, c’est de vous repentir et de prendre la décision de renoncer à votre péché. Dès l’instant où vous ferez cela, Dieu vous pardonnera et le poids des remords qui vous accablent disparaîtra à jamais.

B-1 an : Ap 1-2

B-2 ans : Mt 21


Commentaires

Vous avez aimé cette semaine :

À Propos d'Ésaïe 42.5

La Pensée de Joyce : Prendre la décision de pardonner

La Pensée du Jour - SELAH

ELM Inscription obligatoire aux deux cultes dimanche 25 février

Soutien des auditeurs

Scannez ce QRcode
Ecrire à Dominique
RETOUR EN HAUT DE LA PAGE

Voir le Fichier : Nombre_Auditeurs.html

Téléchargez l'appli Radio Prédication réalisée par Nobex! 
Visio avec Kmeet